Mon chat n’est pas propre et fait des bêtises, que faire ?

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Google+ 0 0 Flares ×

mon chat n'est pas propre, que faire ?Votre chat n’est pas propre ?

Découvrez nos conseils et nos astuces pour éviter les bêtises

 

L’idéal est de commencer l’éducation dès le plus jeune âge, quand il est chaton.

Si les parents du chaton sont stables, l’animal à toutes les chances de son côté.

Le chaton doit rester avec sa mère, ainsi que ses frères et sœurs jusqu’à la 9ème semaine. Durant cette période, la chatte donne les bases de l’éducation à ses petits. Les petits vont jouer, parfois violemment et apprendre la poursuite, la chasse, la lutte…Lors de cette période d’apprentissage, le chaton va découvrir sa force, il va apprendre à donner des coups (mordre, griffer…), puis à les retenir. Cette période, très importante, va permettre au chaton d’apprendre les codes pour communiquer avec les autres chatons, mais aussi les humains.

 

Il est important de le familiariser avec l’environnement. Placer à des endroits précis ses gamelles d’eau et de nourriture, sa litière, son coussin, son arbre à chat. Evitez de les déplacer, les chats aiment leurs repères.

Lors de sa socialisation et de son éducation il peut adopter de mauvais comportements (griffer, mordre, être malpropre…). Il faut alors être un peu plus ferme sans lui faire peur.

La fermeté sera la meilleure solution pour éduquer un chat, mais ne pas confondre fermeté avec dureté. Crier ou frapper sur un chat risque d’amplifier les problèmes.

Un chat éduqué doit savoir utiliser sa litière, faire ses besoins à l’extérieur, se laisser toiletter et ne pas faire de bêtises comme voler de la nourriture, souiller l’intérieur de la maison, griffer les meubles ou tissus d’ameublement, grignoter les fils, déterrer les plantes ou même attaquer des personnes.

 

Dès le plus jeune âge, il est important de manipuler un chat, le prendre dans ses bras, le soulever, lui faire des caresses pour qu’il prenne l’habitude du contact, qu’il soit câlin et qu’il se laisse soigner. Il doit considérer les humains comme des amis.

Il est important d’encourager les bonnes habitudes, de le récompenser avec des friandises, des caresses et de le complimenter.

La socialisation doit avoir lieu avant l’âge de 2 mois, les chats mal socialisés n’ont pas eu ou très peu de contact physique et bienveillant avec des personnes pendant cette période. Ils ont instinctivement peur de l’homme, le fuient et refusent ses câlins.

Si le chaton a tendance à griffer ou mordre lors des jeux, il ne faut pas croire qu’il se fait les dents. Il est important de lui faire comprendre que ce n’est pas bien et continuer l’éducation commencée par sa mère. Il faut qu’il apprenne à contrôler ses griffes et sa mâchoire.

Votre chat a des mauvais comportements ?

  • Le chat est distant, peu câlin, parfois agressif

Le mal être du chat peut-être du au fait de vivre en milieu clos, dans un appartement. Les chats qui développent cette anxiété sont souvent des animaux qui étaient habitués à sortir et se retrouvent enfermés en appartement. Cette frustration peut engendrer des comportements agressifs, des tensions, de l’anxiété*. Pour éviter un tel comportement, il est nécessaire de comprendre son chat et d’améliorer son quotidien : enrichir son milieu de vie, la qualité et la distribution en libre service de son alimentation, et bien sûr lui apporter beaucoup d’affection. Certains maîtres, à tort, essaye de faire peur à l’animal en criant ou en le punissant, mais les relations entre l’homme et l’animal se dégrade, le chat devient de plus en plus peureux et agressif. Il est possible de soulager son anxiété par des aliments complémentaires naturels qui peuvent lui apporter apaisement et sérénité.

 

  • Le chat devient malpropre :

Du jour au lendemain, le chat urine hors de son bac à litière. Ce problème peut être d’origine sexuelle (chatte en chaleur, mâle en rut), médicale (cystite, douleurs articulaires…), ou bien lié à la propreté du bac. Régulièrement, ce problème provient d’un état anxieux ou dépressif du à un déménagement, l’arrivée d’un autre animal, d’un bébé, l’absence prolongée de son maître ou l’ennui. La malpropreté est un signal d’alarme, il faut alors changer son environnement et lui apporter plus d’affection.

 

  • Le chat fait ses griffes à l’intérieur de la maison et saccage le mobilier

Ce comportement est un signe d’anxiété généré par une perturbation au niveau de son territoire ou des relations avec les personnes de la maison. Il faut alors être à l’écoute, l’observer et lui apporter plus de câlins et de tendresse.

Le gronder ne fait qu’aggraver ce trouble.

 

Un chat allant à l’extérieur fera ses griffes sur les troncs d’arbres, c’est un besoin naturel. Le chat affûte ses griffes, élimine celles qui sont abîmées ou cassées et surtout marque son territoire. Il dépose une sécrétion riche en phéromones qui préviendra les autres chats de sa présence. Il faut donner l’envi, à un chat d’intérieur, de griffer des objets appropriés (arbre à chat, un morceau de moquette fixé à un angle de mur, un paillasson, un panneau en liège fixé sur une porte, une bûche….).

Pour mettre toutes les chances de sont côté, imprégner le griffoir d’une substance attractive (olive (à frotter), noyau d’olive (réduit en poudre), herbe à chat séchée, spray attractif pour chat*). Pour protéger son intérieur (canapé en cuir ou en tissu, tapis, papier peint, pieds de meubles…) il est important de disposer plusieurs griffoirs, limiter l’accès aux endroits risqués en les protégeant avec des éléments de décoration, vaporiser les surfaces griffées d’une substance naturelle répulsive.

 

Votre chat gratte dans le jardin ou le potager ?

Les chats aiment faire leurs besoins, gratter dans les plantations (fleurs ou potager) et par la même occasion déterrer des plants, déplacer des graines qui viennent d’être plantées. Ils sont attirés par la présence de souris, mulots, petits rongeurs, lézards…Ils aiment aussi les paillages chauds et moelleux, la terre des potagers comme litière… L’idéal est la serre ou les cloches en verre de jardinier, mais il y a aussi d’autres solutions : grillager son potager, recouvrir ses plantations de cagettes renversées et ajourées, mettre du poivre dans les pots de fleurs et sur les semis, recouvrir les semis de toile de jute ajourée ou vaporiser régulièrement une substance naturelle répulsive qui ne sera d’aucun danger pour le potager, et ne fera qu’incommoder et repousser le chat.

Enregistrer

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Google+ 0 0 Flares ×